Online shopping for the latest electronics, fashion, phone accessories, computer electronics, toys, home&garden, home appliances, tools, home improvement and more.

FIVE_BUCKS_ALI

HELP_BUTTON

ALIepnDYNAMIX

HOLLOWEEN

ebayDYNAMIX

WEEKLY DEALS

Flash Deals

A quelques bulletins près

Paris en première ligne, des gestes pour la deuxième ligne.
JE M'ABONNE


Bonjour 👋 Nous sommes le vendredi 6 novembre. Voici votre Newsletter du Matin.



ENQUETE. Christine Kelly, la femme aux deux visages

Lire la suite

Anticiper

LES INFOS DU JOUR
L'attente s'éternise aux Etats-Unis, nouvelles interdictions à Paris et une concertation pour les travailleurs de la deuxième ligne

Joe Biden ne sait toujours pas s'il va devenir le prochain président des Etats-Unis. (Reuters)

Suspense. On ne connaît toujours pas le nom du prochain président des Etats-Unis. Alors que Joe Biden conserve de l'avance en Arizona et dans le Nevada, il est revenu sur Donald Trump en Pennsylvanie (22.000 voix d'écart) et surtout dans l'Etat de Georgie (moins de 2.000 voix de différence), où les résultats définitifs pourraient être dévoilés aujourd'hui (il reste moins de 15.000 voix à décompter). Cette nuit, le milliardaire a de nouveau dénoncé une fraude, sans en apporter la moindre preuve.

Interdictions. A Paris, les lieux de restauration à emporter et "certains débits de boissons" fermeront ce soir à 22 heures. Les livraisons pour les restaurants et bars seront interdites. On vous explique tout plus bas dans notre topo d'actu 👇.

Concertation.  Aujourd'hui commence, entre les syndicats et le ministère du Travail, une concertation destinée à mieux reconnaitre l'investissement des travailleurs de deuxième ligne, fortement mis à contribution lors du premier confinement (caissiers, éboueurs, agents de sécurité…). Des gestes sont attendus pour leur offrir de meilleures perspectives de carrière, de rémunération ou d'accès à la formation. Plus de détails ici.

L'ACTU À VENIR

Jugement vendredi pour Tariq Ramadan, poursuivi pour avoir dévoilé le nom de l'une de ses accusatrices

Lire la suite

Ecoles : un appel à la grève sanitaire pour mardi prochain

Lire la suite



Expliquer

NOTRE TOPO D'ACTU
Fermetures de commerces, couvre-feu… A quoi serviraient ces nouvelles restrictions en plus du confinement?

Anne Hidalgo a annoncé de nouvelles restrictions à Paris. (Reuters)

Des fermetures à 22 heures à Paris. A partir de ce soir, il ne sera plus possible de commander des plats ou de l'alcool à emporter ou de se faire livrer à Paris, de 22 heures à 6 heures du matin. Cette décision de la préfecture de Paris a été annoncée hier par la maire de la capitale, Anne Hidalgo, pour renforcer l'efficacité du confinement. Seule la capitale est mentionnée, et pas la petite couronne. La préfecture précise dans son communiqué qu'en pratique, cette disposition se traduit par "la fermeture totale de ces établissements [restaurants, débits de boissons et établissements flottants comme les péniches, NDLR] en 22 heures et 6 heures". Les épiceries de nuit pourront ouvrir, mais sans vendre de l'alcool.

Eviter les attroupements.  L'objectif de ces fermetures anticipées est d'empêcher les regroupements. "Dans un certain nombre de cas, on a eu des débordements", a expliqué Anne Hidalgo. "La réalité, c'est qu'il y a des gens qui se rassemblent devant les débits de boisson, devant les endroits où l'on peut faire de la vente à emporter pour finalement de nouveau boire ou manger ensemble", a complété Anne Souyris, adjointe à la maire de Paris en charge de la santé, sur Franceinfo. C'est aussi la raison avancée par la préfecture.

Mieux contrôler les déplacements. Dans une moindre mesure, l'idée est aussi de mieux contrôler les allers et venues. Il sera plus difficile en effet pour une personne de prétexter des courses tardives pour rejoindre des proches. A ce stade, toutefois, il ne s'agit pas d'un retour du couvre-feu. Les Parisiens pourront donc toujours se balader une heure ou faire un jogging en soirée.

👉  Si vous voulez tout comprendre à ce sujet, cliquez ici.

NOS ARTICLES POUR DÉCRYPTER ET MIEUX COMPRENDRE

Que vient faire la Cour suprême dans l'élection présidentielle américaine?

Lire la suite

Présidentielle américaine : en difficulté, Donald Trump multiplie les recours en justice dans les Etats-clés

Lire la suite



Surprendre

NOTRE INFO EN PLUS
Des stars aux enchères pour la fondation de Yann Arthus-Bertrand

Le photographe Yann Arthus-Bertrand, en septembre. (Sipa)

Un déjeuner avec François Hollande et Julie Gayet, un défilé avec Stella McCartney ou une méditation avec Matthieu Ricard : pour rassembler des fonds, la fondation écologiste GoodPlanet, fondée par le photographe Yann-Arthus Bertrand, propose à la vente aux enchères des rendez-vous originaux avec plusieurs personnalités, du 28 novembre au 6 décembre.

Jack Lang a ainsi accepté de déjeuner avec l'un des donateurs et de lui faire visiter l'Institut du monde arabe, dont il est le président. L'ancien ministre a été séduit par "l'intelligence" et "la générosité" du photographe, "un militant de la beauté", dit-il, "qui a réussi à convaincre beaucoup de gens de la beauté de la planète et de la nécessité de la préserver".

Avec les fonds récoltés, la fondation espère pouvoir financer de nouveaux projets, et faire vivre sa "maison GoodPlanet", qui accueille toute l'année des expositions de sensibilisation à l'écologie.

👉  Si vous voulez en lire plus à ce sujet, cliquez ici.

NOS ARTICLES QUI VONT VOUS SURPRENDRE

Kylie Minogue au JDD : "À Paris, j'ai retrouvé mes 16 ans"

Lire la suite

La chemise blanche redevient tendance

Lire la suite



Découvrez notre offre d'abonnement, gratuite pendant 2 mois
  • Le Journal du Dimanche, le week-end, votre journal à lire et télécharger en version numérique dès le samedi soir à 23h45
  • Le Journal de Demain, chaque soir, du lundi au samedi, l'actualité du lendemain ... avant tout le monde
  • Bon Dimanche, le mercredi, La sélection exclusive de la rédaction pour organiser votre week-end
  • Bon Dimanche à Paris, le vendredi, votre week-end à Paris et en Île-de-France
  • Lejdd.fr en illimité, 100% des articles premium disponibles
Je m'abonne
0€ pendant 2 mois, puis 6,90€/mois


ON RESTE EN CONTACT ? 

Si vous ne souhaitez plus recevoir ce type d'e-mails, veuillez vous désabonner ici


En application des dispositions de la loi nº 78-17 du 6 janvier 1978 dite « Informatique et Libertés » modifiée, toute personne physique dispose des droits d'accès, de rectification, d'opposition et de suppression des données la concernant. L'exercice de ces droits peut s'effectuer à tout moment par la voie postale à l'adresse suivante : Le Journal du Dimanche - 2 rue des Cévennes 75015 Paris ou en nous contactant directement via le formulaire suivant 

>