Online shopping for the latest electronics, fashion, phone accessories, computer electronics, toys, home&garden, home appliances, tools, home improvement and more.

FIVE_BUCKS_ALI

HELP_BUTTON

ALIepnDYNAMIX

HOLLOWEEN

ebayDYNAMIX

WEEKLY DEALS

Flash Deals

Covid-19 : les nouvelles restrictions

Une rencontre, une négociation, une mobilisation
JE M'ABONNE


Bonjour 👋 Nous sommes le jeudi 15 octobre. Voici votre Newsletter du Matin. Hier soir, Emmanuel Macron a annoncé une série de mesures pour lutter contre la seconde vague de Covid-19 ; on vous en parle en détails dans notre Topo d'actu, un peu plus bas. Excellente journée à toutes et tous!


Lire la suite


Anticiper

LES INFOS DU JOUR
Macron reçoit la police, l'Europe négocie le Brexit, la colère monte à l'hôpital

Les personnels hospitaliers se mobilisent aujourd'hui. (Sipa)

1 - Emmanuel Macron reçoit ce matin les syndicats de police. Selon le ministère de l'Intérieur, le président de la République abordera avec eux "la question de la protection des policiers". Mardi, Gérald Darmanin a en partie désamorcé leur colère en détaillant les "moyens exceptionnels" dégagés par un budget en hausse de 325 millions d'euros.

2 - A Bruxelles s'ouvre pour deux jours un Conseil européen dominé par le Brexit. Boris Johnson s'est donné jusqu'au 15 octobre pour parvenir à un accord, mais cette échéance est jugée "irréaliste" à l'Elysée. La question de la pêche sera un des principaux points de friction entre Britanniques et Français. Nos pêcheurs "ne seront pas sacrifiés" sur l'autel d'un accord à tout prix, assure-t-on dans l'entourage du Président.

3 - Enfin, la colère continue de monter dans les hôpitaux. Aujourd'hui, plusieurs organisations syndicales organisent une journée de mobilisation pour faire pression sur le gouvernement, alors que débute à l'Assemblée nationale l'examen du projet de budget de la Sécurité sociale.

L'ACTU À VENIR

Couvre-feu : que retenir de l'exemple de la Guyane?

Lire la suite

Covid-19 : aux Etats-Unis, la "troisième vague" est déjà là

Lire la suite



Expliquer

NOTRE TOPO D'ACTU
Couvre-feu, "règle des six", télétravail : ce qu'a annoncé Emmanuel Macron pour faire face à la seconde vague de Covid-19

Les règles du couvre-feu instauré à partir de vendredi minuit. (Elysée)

Un couvre-feu dans plusieurs métropoles. Comme attendu, Emmanuel Macron a annoncé hier soir qu'un couvre-feu serait instauré en Ile-de-France et dans 8 métropoles, une mesure "pertinente", selon lui, pour "réduire les contacts privés qui sont les contacts les plus dangereux". Il s'appliquera pour au moins quatre semaines, dès vendredi minuit, entre 21h et 6h du matin, à la région Ile-de-France et à huit métropoles : Grenoble, Lille, Lyon, Aix-Marseille, Montpellier, Rouen, Saint-Etienne et Toulouse. Comme lors du confinement, une autorisation de sortie va être mise en place. Il y aura des "contrôles" et des "amendes de 135 euros", a expliqué le Président.

"La règle des six". "Nous devons nous remobiliser collectivement", a ajouté Emmanuel Macron, rappelant les gestes barrières à respecter. Le chef de l'Etat a aussi instauré la "règle des six", demandant à l'ensemble des Français de limiter à six personnes les rassemblements privés, à "ne pas être plus de six à table", tout en recommandant aussi de "mettre au maximum le masque, y compris en famille ou entre amis".

Télétravail, tests rapides et nouvelle appli. Emmanuel Macron a préconisé "deux à trois jours de télétravail par semaine" dans les entreprises où cela est possible, pour "réduire un peu la pression collective". Face à l'embouteillage dans les laboratoires, il a aussi promis que la généralisation des tests antigéniques allait permettre de fluidifier la stratégie française, qui s'appuiera dès le 22 octobre sur une nouvelle application mobile : "Tous anti-Covid", qui doit faire faire oublier l'échec de StopCovid.


👉  Si vous voulez tout comprendre à ce sujet, cliquez ici.

NOS ARTICLES POUR DÉCRYPTER ET MIEUX COMPRENDRE

Coronavirus : où en est la recherche d'un vaccin?

Lire la suite

Covid-19 : pourquoi l'immunité collective ne résoudra pas le problème en France

Lire la suite



Surprendre

NOTRE INFO EN PLUS
La presse régionale s'offre un spot télé déjanté

C'est une première! Pour valoriser l'info de proximité, 57 quotidiens régionaux français se sont associés, sous l'égide de 366, leur régie publicitaire commune, dans une publicité qui passera notamment sur TF1. On y découvre le FC Chablart, un modeste club de football local qui enchaîne déroute sur déroute sans jamais marquer le moindre but. Jusqu'à ce que l'entraîneur découvre un exemplaire du quotidien régional sur le banc de touche.

Grâce à sa lecture (sur papier ou sur smartphone), ils vont progresser jusqu'à - fait improbable - marquer un but lors du match suivant. Qu'il perdront néanmoins… Mais l'exploit est réussi. Ce clip met en avant l'utilité de l'info de proximité et se termine par ce slogan : "On gagne toujours à lire la presse quotidienne régionale" avant d'afficher les logos de 57 journaux de PQR, soit l'ensemble des quotidiens régionaux français à l'exception du Parisien et des titres d'Outre-Mer.

👉 Si vous voulez en savoir plus sur ce sujet, cliquez ici.

NOS ARTICLES QUI VONT VOUS SURPRENDRE

Des cervidés, des Québécois et du Fernandel, 20 idées pour occuper le premier week-end de vacances

Lire la suite

Face à la crise, le château de Versailles lance un appel aux dons

Lire la suite




Découvrez notre offre d'abonnement, gratuite pendant 2 mois
  • Le Journal du Dimanche, le week-end, votre journal à lire et télécharger en version numérique dès le samedi soir à 23h45
  • Le Journal de Demain, chaque soir, du lundi au samedi, l'actualité du lendemain ... avant tout le monde
  • Bon Dimanche, le mercredi, La sélection exclusive de la rédaction pour organiser votre week-end
  • Bon Dimanche à Paris, le vendredi, votre week-end à Paris et en Île-de-France
  • Lejdd.fr en illimité, 100% des articles premium disponibles
Je m'abonne
0€ pendant 2 mois, puis 6,90€/mois


ON RESTE EN CONTACT ? 

Si vous ne souhaitez plus recevoir ce type d'e-mails, veuillez vous désabonner ici


En application des dispositions de la loi nº 78-17 du 6 janvier 1978 dite « Informatique et Libertés » modifiée, toute personne physique dispose des droits d'accès, de rectification, d'opposition et de suppression des données la concernant. L'exercice de ces droits peut s'effectuer à tout moment par la voie postale à l'adresse suivante : Le Journal du Dimanche - 2 rue des Cévennes 75015 Paris ou en nous contactant directement via le formulaire suivant 

>