Online shopping for the latest electronics, fashion, phone accessories, computer electronics, toys, home&garden, home appliances, tools, home improvement and more.

FIVE_BUCKS_ALI

HELP_BUTTON

ALIepnDYNAMIX

HOLLOWEEN

ebayDYNAMIX

WEEKLY DEALS

Flash Deals

Couvre-feu : on vous explique tout

De nouvelles restrictions, des vétos et une exposition
JE M'ABONNE


Bonjour 👋 Nous sommes le vendredi 16 octobre. A partir de ce soir minuit, un couvre-feu sanitaire entre en vigueur dans plusieurs métropoles (on en parle ci-dessous). D'ici là, voici votre Newsletter du Matin. Nous vous souhaitons une bonne journée à toutes et tous.


Lire la suite


Anticiper

LES INFOS DU JOUR
Le couvre-feu débute, l'Europe parle climat et Renaud s'expose

Le couvre-feu sanitaire s'étend de 21 heures à 6 heures du matin. (Sipa)

1 - Le couvre-feu sanitaire entre en vigueur à partir de ce soir minuit, dans plusieurs métropoles françaises. Entre 21 heures et 6 heures du matin, vous ne pourrez vous déplacer que pour des raisons de santé, professionnelles ou de transport. Une attestation de sortie (disponible sur le site du gouvernement) et des justificatifs seront nécessaires.

2 - Le Conseil européen aborde aujourd'hui la question des objectifs climatiques. Or, la Pologne et la Hongrie refusent de valider le plan de relance européen de 750 milliards d'euros, qui inclut des conditions en termes de protection de l'environnement et de respect de l'Etat de droit.

3 - La "Putain d'expo" sur Renaud s'ouvre à la Cité de la Musique à Paris. Place donc, sur 400 m², à une rétrospective de la vie et de l'œuvre du chanteur.

L'ACTU À VENIR

Ils sont volontaires pour tester un vaccin contre le Covid-19 : "Ça me paraît être du civisme"

Lire la suite

Annulation du Salon de l'Agriculture : déjà choisie, que va devenir la vache égérie de 2021?

Lire la suite



Expliquer

NOTRE TOPO D'ACTU
Covid-19 : pourquoi les domiciles de plusieurs (anciens) ministres ont été perquisitionnés

Olivier Véran, Agnès Buzyn, Sibeth Ndiaye et Edouard Philippe. (Sipa-Reuters)

Quatre ministres ou ex-ministres concernés. Des perquisitions ont eu lieu jeudi matin aux domiciles et bureaux du ministre de la Santé Olivier Véran, de l'ancien Premier ministre Edouard Philippe et des anciens membres du gouvernement Agnès Buzyn (Santé) et Sibeth Ndiaye (porte-parolat). D'autres perquisitions ont été menées chez le directeur général de la Santé, Jérôme Salomon, et la directrice générale de Santé Publique France, Geneviève Chêne.

Une information judiciaire pour "abstention de combattre un sinistre" avait été ouverte le 7 juillet et confiée à la commission d'instruction de la Cour de justice de la République (CJR), qui agit comme un juge d'instruction et mène les investigations. Elle est composée de trois magistrats de la Cour de cassation. Selon une source judiciaire, ces perquisitions ont été réalisées par les gendarmes de l'OCLAESP (Office central de lutte contre les atteintes à l'environnement et à la santé publique) et de l'OCLCIFF (Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales).

90 plaintes ont été déposées contre des ministres pour leur gestion de la crise du coronavirus auprès de la CJR, seule instance habilitée à juger les membres du gouvernement pour l'exercice de leur fonction. Seulement neuf d'entre elles avaient été jugées recevables.


👉  Si vous voulez tout comprendre à ce sujet, cliquez ici.

NOS ARTICLES POUR DÉCRYPTER ET MIEUX COMPRENDRE

Cannabis médical : la France fait un premier pas

Lire la suite

Placée lundi en liquidation judiciaire, "La Dépêche de Tahiti" peut continuer de paraître

Lire la suite



Surprendre

NOTRE INFO EN PLUS
Covid-19 : et si vous importiez les bruits de votre bureau chez vous? 

Photo d'illustration. (Sipa)

Il avait jusqu'à présent refusé de composer une ambiance de bureau. Mais ça c'était avant. Avant la pandémie et avant le recours au télétravail. L'ingénieur et concepteur sonore belge Stéphane Pigeon a lancé un nouveau bruit sur son site Mynoise en mars dernier. "Si vous n'aimez pas travailler dans une maison calme, adoptez ces collègues virtuels!", écrivait-il alors sur Twitter. Et au vu des récentes annonces du gouvernement, ce nouvel outil devrait encore voir s'allonger sa liste d'utilisateurs.

Concrètement, vous avez face à vous, sur votre écran d'ordinateur ou sur votre téléphone grâce à l'application (Google Play ou Apple Store) dédiée, dix pistes sonores. Chacune , de couleur différente, correspond à un bruit du bureau : les collègues qui bavardent au loin, le souffle de la climatisation, les doigts de votre voisin qui tapent sur son clavier, clique sur sa souris ou écrit sur un cahier, le son de la photocopieuse ou du scanner ou même le tic-tac de l'horloge… Comme si vous y étiez donc.

Et si le bureau ne vous manque pas, vous pourrez toujours choisir un autre son parmi ceux proposés. Pourquoi pas l'ambiance d'un café-restaurant?

👉 Si vous voulez en savoir plus sur ce sujet, cliquez ici.

NOS ARTICLES QUI VONT VOUS SURPRENDRE

Dani : "Je n'ai plus d'argent et c'est confort"

Lire la suite

"Soupirs d'une féministe dépassée (suite)", la chronique de Teresa Cremisi

Lire la suite




Découvrez notre offre d'abonnement, gratuite pendant 2 mois
  • Le Journal du Dimanche, le week-end, votre journal à lire et télécharger en version numérique dès le samedi soir à 23h45
  • Le Journal de Demain, chaque soir, du lundi au samedi, l'actualité du lendemain ... avant tout le monde
  • Bon Dimanche, le mercredi, La sélection exclusive de la rédaction pour organiser votre week-end
  • Bon Dimanche à Paris, le vendredi, votre week-end à Paris et en Île-de-France
  • Lejdd.fr en illimité, 100% des articles premium disponibles
Je m'abonne
0€ pendant 2 mois, puis 6,90€/mois


ON RESTE EN CONTACT ? 

Si vous ne souhaitez plus recevoir ce type d'e-mails, veuillez vous désabonner ici


En application des dispositions de la loi nº 78-17 du 6 janvier 1978 dite « Informatique et Libertés » modifiée, toute personne physique dispose des droits d'accès, de rectification, d'opposition et de suppression des données la concernant. L'exercice de ces droits peut s'effectuer à tout moment par la voie postale à l'adresse suivante : Le Journal du Dimanche - 2 rue des Cévennes 75015 Paris ou en nous contactant directement via le formulaire suivant 

>