Online shopping for the latest electronics, fashion, phone accessories, computer electronics, toys, home&garden, home appliances, tools, home improvement and more.

FIVE_BUCKS_ALI

HELP_BUTTON

ALIepnDYNAMIX

HOLLOWEEN

ebayDYNAMIX

WEEKLY DEALS

Flash Deals

Trump et Biden dans l'arène

Un débat, un recours, des enchères
JE M'ABONNE


Bonjour 👋  Nous sommes le mardi 29 septembre. Voici votre Newsletter du Matin. Excellente journée à toutes et à tous.


Gouvernance, parité, Polanski… Ce que demandent Eric Métayer et les nouveaux membres de l'académie des Césars
Lire la suite


Anticiper

LES INFOS DU JOUR
Un débat aux Etats-Unis, un recours à Marseille, des enchères pour la 5G

Le plateau du débat qui va opposer Donald Trump et Joe Biden. (Reuters)

1 - Donald Trump et Joe Biden ont rendez-vous ce soir à Cleveland (Ohio) pour le premier débat télévisé de la campagne. Arbitré par le journaliste Chris Wallace, ce face-à-face de 90 minutes sera divisé en six thématiques, notamment le Covid-19, l'économie ou l'intégrité de l'élection.

2 - Le tribunal administratif de Marseille examinera à 15 heures le recours collectif en référé-liberté déposé par le président LR de la région Paca, Renaud Muselier, contre l'arrêté préfectoral ordonnant la fermeture totale pour deux semaines des bars et des restaurants à Aix-en-Provence et Marseille.

3 - Enfin, le processus d'attribution des premières fréquences 5G débute aujourd'hui. Repoussées en raison de l'épidémie de Covid-19, ces enchères doivent ouvrir la voie aux premières commercialisations de services 5G dans certaines villes à la fin de l'année.

L'ACTU À VENIR

Marie-Cécile Naves, spécialiste des Etats-Unis : "Le sentiment anti-Trump ne suffira pas pour l'emporter"

Lire la suite

Mohammed Ben Salman peut-il encore sauver son G20?

Lire la suite



Expliquer

NOTRE TOPO D'ACTU
Comment Donald Trump aurait échappé à l'impôt sur le revenu ces dernières années

Le président américain n'a payé que 750 dollars d'impôt sur le revenu en 2016. (Reuters)

750 dollars d'impôts seulement en 2016. A 37 jours de la présidentielle américaine, le New York Times a révélé dimanche le contenu des déclarations fiscales de Donald Trump, que le milliardaire s'attache à cacher depuis son entrée en campagne en 2015. Le quotidien a publié une enquête après s'être procuré les données fiscales "sur plus de vingt ans" concernant l'ex-magnat de l'immobilier "et les centaines de sociétés qui composent son groupe". "Donald J. Trump a payé 750 dollars d'impôt fédéral sur le revenu l'année où il a remporté la présidence", en 2016, et autant "sa première année à la Maison-Blanche", en 2017, écrit le journal. "Des informations bidon, totalement inventées", a balayé le président.

Ce que l'on apprend. Le NYT révèle que Donald Trump n'a pas payé d'impôt fédéral sur le revenu durant 10 des 15 dernières années, en grande partie parce qu'il a déclaré avoir perdu beaucoup plus d'argent qu'il n'en avait gagné. Il a aussi bénéficié d'un remboursement d'impôts de 72 millions de dollars - grâce à des manoeuvres "questionnables", selon le journal - qui fait l'objet d'un audit de la part des services fiscaux américains. Plusieurs de ses principales affaires affichent des pertes colossales, notamment ses golfs (plus de 315 millions de dollars depuis 2000). Malgré cela, Donald Trump a continué de mener un train de vie fastueux, notamment en déduisant en tant que frais professionnels des déplacements en avion ou 70.000 dollars de coiffeur.


👉 Pour en savoir plus, retrouvez notre article ici
NOS ARTICLES POUR DÉCRYPTER ET MIEUX COMPRENDRE

Oui, la hausse du budget de la Justice est du "jamais-vu" depuis... au moins 25 ans

Lire la suite

Thomas Dossus, nouveau sénateur EELV : "Ce sont les écologistes rassemblant la gauche qui gagnent"

Lire la suite



Surprendre

NOTRE INFO EN PLUS
La buvette de l'Assemblée nationale ferme aussi à 22 heures

Pour le moment, la jauge des députés dans l'hémicycle reste inchangée. (Sipa)

A l'image des autres bars de la capitale, la célèbre buvette des députés de l'Assemblée nationale ferme aussi à 22 heures depuis hier soir. Après le passage de Paris et de la petite couronne en zone d'alerte renforcée, le Palais Bourbon a en effet décidé de rehausser ses mesures de protection sanitaire en fermant aussi ses salles de sport. "A ce jour, aucune chaîne de contamination interne n'est identifiée à l'Assemblée nationale", écrivent pourtant les questeurs de l'Assemblée dans un message adressé aux députés.

Le recours au télétravail pour les collaborateurs des parlementaires, "en particulier dans les zones de circulation active du virus, est une pratique fortement recommandée", font-ils aussi valoir. Pour le moment, la jauge des députés dans l'hémicycle ou en commissions reste inchangée mais les questeurs invitent "fortement" à ce que les activités de contrôle des commissions soient pratiquées "autant que possible en visioconférence". Le retour du public extérieur, pour des visites, colloques, réunions ou pour assister à la séance en tribune est différé "jusqu'à nouvel ordre" et les réunions internes de plus de 10 personnes "doivent désormais être évitées".

NOS ARTICLES QUI VONT VOUS SURPRENDRE

L'audience qui fait trembler les commissaires aux comptes

Lire la suite

De "Chapeau melon et bottes de cuir" à "Kidnapping", les souvenirs de tournages de séries de Charlotte Rampling

Lire la suite



Découvrez notre offre d'abonnement, gratuite pendant 2 mois
  • Le Journal du Dimanche, le week-end, votre journal à lire et télécharger en version numérique dès le samedi soir à 23h45
  • Le Journal de Demain, chaque soir, du lundi au samedi, l'actualité du lendemain ... avant tout le monde
  • Bon Dimanche, le mercredi, La sélection exclusive de la rédaction pour organiser votre week-end
  • Bon Dimanche à Paris, le vendredi, votre week-end à Paris et en Île-de-France
  • Lejdd.fr en illimité, 100% des articles premium disponibles
Je m'abonne
0€ pendant 2 mois, puis 6,90€/mois


ON RESTE EN CONTACT ? 

Si vous ne souhaitez plus recevoir ce type d'e-mails, veuillez vous désabonner ici


En application des dispositions de la loi nº 78-17 du 6 janvier 1978 dite « Informatique et Libertés » modifiée, toute personne physique dispose des droits d'accès, de rectification, d'opposition et de suppression des données la concernant. L'exercice de ces droits peut s'effectuer à tout moment par la voie postale à l'adresse suivante : Le Journal du Dimanche - 2 rue des Cévennes 75015 Paris ou en nous contactant directement via le formulaire suivant 

>