Online shopping for the latest electronics, fashion, phone accessories, computer electronics, toys, home&garden, home appliances, tools, home improvement and more.

FIVE_BUCKS_ALI

HELP_BUTTON

ALIepnDYNAMIX

HOLLOWEEN

ebayDYNAMIX

WEEKLY DEALS

Flash Deals

Macron hausse le ton

La rentrée des députés, des relations empoisonnées, un exercice armé.

Pour personnaliser vos publicités lors de votre navigation (internet, email, application…), des cookies sont déposés grâce à cet email.

Pour en savoir plus ou vous y opposer :  suivez ce lien

JE M'ABONNE


Bonjour 👋 Nous sommes le mardi 15 septembre. Voici votre Newsletter du Matin. Excellente journée à toutes et tous!



Anticiper

LES INFOS DU JOUR
VGE hospitalisé, de nouvelles restrictions à Bordeaux et Marseille, la rentrée de l'Assemblée et un accord pour Israël

L'ancien Président a été admis dans un hôpital parisien hier après-midi. (Sipa)

1 - Valéry Giscard d'Estaing a été admis hier après-midi à l'hôpital Georges-Pompidou, à Paris, après s'être plaint de problèmes respiratoires. Selon Le Parisien, l'ancien Président a été admis en service de réanimation.

2 - Les préfets des Bouches-du-Rhône et de Gironde ont annoncé hier un renforcement de leur dispositif de lutte contre le Covid-19. Port du masque, événements limités à 1.000 personnes, fête des voisins et journées du patrimoins annulées... Voici ce qui a été décidé dans ces deux villes.

3 - La session extraordinaire de septembre démarre à l'Assemblée nationale cet après-midi à 15 heures avec la traditionnelle séance de questions au gouvernement. Les regards seront surtout tournés vers l'ex-ministre Christophe Castaner, nouveau président du groupe En marche. Lire sur le sujet : A l'Assemblée nationale, les travaux reprennent et la majorité fait une photo de famille

4 - Les Emirats et Bahreïn deviendront aujourd'hui les troisième et quatrième pays arabes à établir des liens diplomatiques avec Israël, après l'Egypte en 1979 et la Jordanie en 1994. La signature de l'accord de normalisation est prévue à la Maison-Blanche, en présence de Donald Trump, du Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou et des représentants des Affaires étrangères des deux Etats du Golfe.

L'ACTU À VENIR

Coronavirus : sous la menace de la deuxième vague, les pays européens durcissent les restrictions

Lire la suite

Fédération française de tennis : Gilles Moretton, challenger décomplexé

Lire la suite



Expliquer

NOTRE TOPO D'ACTU
Comment l'affaire Navalny empoisonne les relations entre l'Union européenne et la Russie

Emmanuel Macron et Vladimir Poutine lors d'un entretien le 26 juin dernier. (Reuters)

Emmanuel Macron monte au front dans l'affaire Navalny. Le président français a demandé lundi à son homologue russe Vladimir Poutine que "toute la lumière soit faite, sans délai" sur la "tentative d'assassinat" de l'opposant russe Alexeï Navalny. "Une clarification est nécessaire de la part de la Russie dans le cadre d'une enquête crédible et transparente", a martelé Emmanuel Macron, qui s'est entretenu avec le chef d'Etat russe, précisant que "la France partage, sur la base de ses propres analyses, les conclusions de plusieurs de ses partenaires européens sur les faits d'empoisonnement à l'aide d'un agent neurotoxique Novitchok".


Navalny, Biélorussie, Ukraine... Les tensions s'accumulent entre l'UE et la Russie. Outre l'affaire Navalny, les Européens sont montés au créneau après la réélection contestée du dictateur Alexandre Loukachenko en Biélorussie. Face à la répression des opposants, l'UE a appelé la Russie à "ne pas intervenir" dans ce dossier, alors même que Vladimir Poutine s'est dit prêt jeudi à déployer des forces dans son pays voisin si la situation dégénérait. Ces deux crises ne doivent pas faire oublier le conflit entre les troupes ukrainiennes et des combattants soutenus par la Russie. Le Conseil de l'Union européenne a prolongé jeudi de six mois des sanctions à l'encontre de responsables russes et ukrainiens pour leur implication présumée dans cette guerre débutée en 2014.


La remise en cause de plusieurs projets de coopération. Ces affaires portent un coup dur au dialogue franco-russe, qu'Emmanuel Macron avait tenté de relancer fin juin. Une réunion ministérielle, qui était prévue lundi, a déjà été annulée. Et, selon l'AFP, la visite d'Emmanuel Macron à Moscou, programmée pour cet automne, pourrait être reportée. Au-delà de la France, c'est surtout le vaste projet de gazoduc sous-marin Nord Stream 2, reliant la Russie à l'Allemagne, qui pourrait être remis en question.


👉  Si vous voulez tout comprendre à ce sujet, cliquez ici.

NOS ARTICLES POUR DÉCRYPTER ET MIEUX COMPRENDRE

Comment "Charlie Hebdo" couvre le procès des attentats

Lire la suite

Coronavirus : voici comment évolue le SARS-Cov-2, l'agent pathogène à l'origine du Covid-19

Lire la suite


Surprendre

NOTRE INFO EN PLUS
Ce soir, l'armée s'entraîne à la guerre nucléaire

Ce soir, un avion type Rafale va être équipé d'une arme nucléaire factice. (Reuters)

Les militaires se tiennent prêts à tout. Et, dans cette optique, l'armée va une nouvelle fois sonner le branle-bas de combat ce soir. Face à la menace d'un Etat imaginaire, les militaires vont réaliser dans la nuit de mardi à mercredi un exercice d'attaque grandeur nature : un raid aérien nucléaire. Cette opération baptisée "poker" se déroule quatre fois par an et permet de préparer l'armée à utiliser l'arme la plus puissante dont elle dispose.
Concrètement, un avion disposant d'un armement nucléaire factice effectue un vol de plusieurs heures au-dessus du territoire national. Il procède à toutes les phases type d'un raid aérien : ravitaillement en vol, pénétration en basse altitude et tir fictif du missile sur une cible.
Deux fois par an, un autre exercice, appelé "opération banco", consiste à préparer, au sol, les missiles nucléaires en les installant sur les avions – des Rafale en l'occurrence. Les appareils ne décollent jamais avec les armements réels, le vol avec un missile nucléaire réel étant interdit en France en temps de paix.

NOS ARTICLES QUI VONT VOUS SURPRENDRE

Winamax : comment les as du poker ont raflé la mise

Lire la suite

Vols de vélos, le fléau s'accélère à Paris

Lire la suite


NOUVEAU ! 
Découvrez notre offre d'abonnement, gratuite pendant 2 mois
  • Le Journal du Dimanche, le week-end, votre journal à lire et télécharger en version numérique dès le samedi soir à 23h45
  • Le Journal de Demain, chaque soir, du lundi au samedi, l'actualité du lendemain ... avant tout le monde
  • Bon Dimanche, le mercredi, La sélection exclusive de la rédaction pour organiser votre week-end
  • Bon Dimanche à Paris, le vendredi, votre week-end à Paris et en Île-de-France
  • Lejdd.fr en illimité, 100% des articles premium disponibles
Je m'abonne
0€ pendant 2 mois, puis 6,90€/mois


ON RESTE EN CONTACT ? 

Si vous ne souhaitez plus recevoir ce type d'e-mails, veuillez vous désabonner ici


En application des dispositions de la loi nº 78-17 du 6 janvier 1978 dite « Informatique et Libertés » modifiée, toute personne physique dispose des droits d'accès, de rectification, d'opposition et de suppression des données la concernant. L'exercice de ces droits peut s'effectuer à tout moment par la voie postale à l'adresse suivante : Le Journal du Dimanche - 2 rue des Cévennes 75015 Paris

>