Online shopping for the latest electronics, fashion, phone accessories, computer electronics, toys, home&garden, home appliances, tools, home improvement and more.

FIVE_BUCKS_ALI

HELP_BUTTON

ALIepnDYNAMIX

HOLLOWEEN

ebayDYNAMIX

WEEKLY DEALS

Flash Deals

Il n'en restera plus qu'un

Macron parle, LREM se cherche un patron, le Tour de France arrive dans l'Ouest
JE M'ABONNE


Bonjour 👋 

Nous sommes le mardi 8 septembre.  Voici votre Newsletter du Matin. Excellente journée à toutes et tous!



Anticiper

LES INFOS DU JOUR
Macron parle égalité des chances, LREM se cherche un patron, le Tour s'attaque aux îles de l'Atlantique

Primoz Roglic s'est emparé dimanche du maillot jaune.

1 - Après avoir indiqué, dans son discours vendredi au Panthéon, vouloir aller "plus loin, plus fort" sur la question de l'égalité des chances, une "priorité" du quinquennat, Emmanuel Macron passe aux actes, en se rendant aujourd'hui à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme). Il y visitera le pôle de formation aéronautique du lycée Roger Claustres ainsi que le Hall 32, centre de promotion des métiers de l'industrie.

2 - Qui succédera à Gilles Le Gendre à la tête du groupe LREM à l'Assemblée nationale? Le verdict approche et la dernière ligne droite commence aujourd'hui : un débat opposera les cinq candidats déclarés, à savoir Aurore Bergé, Christophe Castaner, François de Rugy, Coralie Dubost et Patrice Anato. Il reviendra ensuite aux 279 députés En marche et apparentés (sur 577) de voter pour leur favori. Le premier tour aura lieu demain après-midi, un éventuel second jeudi matin.

3 - Après une journée de repos, le peloton du Tour de France reprend la route avec une étape reliant l'Ile d'Oléron à l'Ile de Ré. La journée s'annonce tranquille pour les favoris (Roglic, Bernal, Pogacar) sauf si une équipe se décide à pratiquer un coup de bordure lors de la traversée de la côte ou des marais.

L'ACTU À VENIR

Malgré les divisions, les Gilets jaunes veulent faire le grand retour

Lire la suite

"Je me sens une vocation de candidat commun" : comment Jean-Luc Mélenchon retisse des liens à gauche

Lire la suite


Expliquer

NOTRE TOPO D'ACTU
Veolia-Suez : on vous explique pourquoi l'idée de fusion fait débat

Le patron de Suez, Bertrand Camus. (Sipa)

Veolia veut racheter Suez, qui ne compte pas se laisser faire.  Veolia a annoncé la semaine dernière sa volonté de racheter Suez, en commençant par la reprise de l'essentiel des parts détenues par Engie, actionnaire de référence de son concurrent historique. Si ce rachat se concrétisait, Veolia prévoit de lancer ensuite une offre publique d'achat (OPA) sur le reste des actions. Dans cette guerre éclair - Véolia a donné jusqu'au 30 septembre à Engie pour répondre -, Suez n'a que quelques jours pour riposter. Le patron du groupe, Bertrand Camus, a dénoncé hier matin une fusion "aberrante pour Suez et funeste pour la France".

Une casse sociale qui risque d'être importante. Ce risque a été dénoncé de concert par la direction du groupe et les syndicats. "L'offre de Veolia génère des préoccupations sur l'avenir des activités de traitement et de distribution de l'eau en France et sur l'emploi au regard du montant des synergies espérées", a indiqué la direction de Suez. De leur côté, les syndicats, qui appellent à un arrêt de travail de deux heures aujourd'hui, craignent un plan social massif qui menacerait les 90.000 salariés du groupe dans le monde, dont 30.000 en France.

Le rôle clé de l'Etat dans le dossier. Malgré leurs liens passés avec la puissance publique, Veolia et Suez sont aujourd'hui deux entreprises majoritairement détenues par des actionnaires privés. Sauf qu'Engie, la filiale de Suez que Veolia souhaite racheter dans un premier temps, est détenu à 23,6% par l'Etat. Ce dernier aura donc son mot à dire dans cette vente.

👉 Si vous voulez en savoir plus sur le sujet, cliquez ici.

NOS ARTICLES POUR DÉCRYPTER ET MIEUX COMPRENDRE

EXCLUSIF. Emmanuel Macron lance sa coalition

Lire la suite

Pourquoi le pouvoir algérien veut-il tuer la liberté de la presse?

Lire la suite


Surprendre

NOTRE INFO EN PLUS
Les 4 scénarios noirs de la présidentielle américaine

Donald Trump quittant Washington jeudi pour un meeting de campagne en Pennsylvanie. (Reuters)

Et si la présidentielle américaine se terminait en fiasco?  C'est l'inquiétude de Nils Gilman, ex-directeur de l'université de Berkeley en Californie, et de Rosa Brooks, professeure de droit public de Georgetown à Washington, qui ont créé un centre de réflexion sur la protection du système électoral (le Transition Integrity Project).

En juin, alors que la polémique sur le vote par correspondance prenait de l'ampleur et juste avant que le président Donald Trump laisse entendre qu'il n'était "pas sûr" qu'il reconnaisse les résultats de la présidentielle du 3 novembre, le Transition Integrity Project a donc réuni 67 de ses membres. Objectif? Les faire jouer pendant quatre jours et par visioconférence dans un exercice de simulation de la période postélectorale qui va du 3 novembre à la fermeture des urnes jusqu'au 20 janvier, date de l'investiture du président.

Le résultat? 4 scénarios qui font craindre le pire. Les voici :
> Une nuit électorale incertaine où le sort du scrutin se joue dans trois États seulement; 
> Une large victoire de Joe Biden contestée par Donald Trump; 
> Un succès de Donald Trump au sein du collège électoral alors que Biden emporte le vote populaire avec 5 points d'avance;
> Une victoire étroite de Biden délégitimée par Donald Tump conduisant à une intervention de l'armée.

👉 Pour en savoir plus sur ces scénarios, cliquez ici.

NOS ARTICLES QUI VONT VOUS SURPRENDRE

Logistique, déplacements et grandes confidences : découvrez Iva Olivari, la team manager de la Croatie

Lire la suite

Curtis "50 Cent" Jackson au JDD : "Malgré le Covid-19, c'est la plus belle époque de la télévision"

Lire la suite



Découvrez notre offre d'abonnement, gratuite pendant 2 mois
  • Le Journal du Dimanche, le week-end, votre journal à lire et télécharger en version numérique dès le samedi soir à 23h45
  • Le Journal de Demain, chaque soir, du lundi au samedi, l'actualité du lendemain ... avant tout le monde
  • Bon Dimanche, le mercredi, La sélection exclusive de la rédaction pour organiser votre week-end
  • Bon Dimanche à Paris, le vendredi, votre week-end à Paris et en Île-de-France
  • Lejdd.fr en illimité, 100% des articles premium disponibles
Je m'abonne
0€ pendant 2 mois, puis 6,90€/mois


ON RESTE EN CONTACT ? 

Si vous ne souhaitez plus recevoir ce type d'e-mails, veuillez vous désabonner ici


En application des dispositions de la loi nº 78-17 du 6 janvier 1978 dite « Informatique et Libertés » modifiée, toute personne physique dispose des droits d'accès, de rectification, d'opposition et de suppression des données la concernant. L'exercice de ces droits peut s'effectuer à tout moment par la voie postale à l'adresse suivante : Le Journal du Dimanche - 2 rue des Cévennes 75015 Paris

>