Online shopping for the latest electronics, fashion, phone accessories, computer electronics, toys, home&garden, home appliances, tools, home improvement and more.

FIVE_BUCKS_ALI

HELP_BUTTON

ALIepnDYNAMIX

HOLLOWEEN

ebayDYNAMIX

WEEKLY DEALS

Flash Deals

Un nouveau gouvernement

Des ministres attendus, un terme ambigu, une candidature surprise
JE M'ABONNE


Bonjour 👋 !

Nous sommes le lundi 6 juillet  et voici votre Newsletter du Matin. Chaque jour, nous tentons d'anticiper l'actualité, de vous expliquer ce qui se passe et de vous surprendre. N'hésitez pas à nous faire part de vos remarques ici.


Anticiper

LES INFOS DU JOUR
L'exécutif dévoile son casting, New York se déconfine, le Louvre rouvre ses portes

Le Premier ministre Jean Castex, samedi, à Matignon. (Nicolas Marques pour le JDD)

1. Jean Castex a expliqué au JDD vouloir aller "vite". On devrait connaître aujourd'hui la composition de son premier gouvernement, qui va comprendre "une vingtaine de ministres et de ministres délégués", a indiqué l'Elysée à l'AFP. Selon un proche du chef de l'Etat, l'annonce devrait se faire "en deux temps", d'abord les ministres, puis les secrétaires d'Etat.

2. Dès aujourd'hui, il sera à nouveau possible de manger à l'intérieur d'un restaurant, de se faire tatouer et de jouer sur un terrain de basket à New York. Sur la bonne voie dans son combat contre le coronavirus, la ville entame en effet la phase 3 de son déconfinement. A l'inverse, les nouvelles contaminations explosent dans plusieurs Etats du Sud du pays.

3. En France, c'est le Louvre qui rouvre ce matin. Environ 70% du musée sera accessible aux visiteurs, mais l'établissement sera privé de milliers de touristes américains et asiatiques pour plusieurs semaines encore. Pour faire remonter les courbes de l'affluence, des visites "mini-découverte" gratuites et sans réservation seront mises en place ainsi que des visites guidées à destination des jeunes.

L'ACTU À VENIR

"Personne n'est à l'abri" : à quoi pourrait ressembler le casting du premier gouvernement Castex?

Lire la suite

Yannick Jadot sur la présidentielle : "Je m'y prépare"

Lire la suite


Expliquer

NOTRE TOPO D'ACTU
Pourquoi Jean Castex ne veut pas être pris pour un "collaborateur"

Les faits. En nommant à Matignon Jean Castex, un haut fonctionnaire inconnu du grand public sans poids politique, Emmanuel Macron est accusé de vouloir concentrer tous les pouvoirs à l'Elysée à deux ans de la présidentielle. Cherche-t-il à faire de son Premier ministre un simple "collaborateur"? Interrogé par le JDD, le nouveau chef du gouvernement refuse le terme. "Le mot de 'collaborateur ' est un peu péjoratif, vous en conviendrez. Il n'entre pas dans les intentions du chef de l'Etat de faire de moi un subordonné voué aux tâches secondaires. Quand vous aurez appris à me connaître, vous verrez que ma personnalité n'est pas soluble dans le terme de 'collaborateur '", a-t-il relevé dans nos colonnes.

Pourquoi ce terme n'est pas anodin. Cette expression de "collaborateur" a été utilisée pour la première fois par Nicolas Sarkozy en août 2007, en référence à François Fillon, alors à Matignon depuis trois mois. "Le Premier ministre est un collaborateur, le patron, c'est moi", avait asséné le Président lors d'un déjeuner avec des journalistes de la presse quotidienne régionale. Alors qualifié d'hyperprésident, Nicolas Sarkozy voulait démontrer que c'était bien lui qui gérait le pays, et non son Premier ministre. Celui-ci lui avait répondu un mois plus tard depuis la Corse en expliquant qu'il était "à la tête d'un Etat [...] en situation de faillite". Une phrase qui avait ulcéré Nicolas Sarkozy.


👉  Si vous voulez tout comprendre à ce sujet, cliquez ici.

NOS ARTICLES POUR DÉCRYPTER ET MIEUX COMPRENDRE

Et si Jean Castex avait plus de caractère qu'on le dit?

Lire la suite

Egypte : comment le président Sissi exploite le virus

Lire la suite


Surprendre

NOTRE INFO EN PLUS
Kanye West rêve de la Maison-Blanche

La bataille pour la Maison-Blanche ne va peut-être pas se limiter à un affrontement entre deux septuagénaires. Samedi soir, le rappeur Kanye West a annoncé sur Twitter sa candidature à la présidentielle de novembre. "Nous devons maintenant accomplir la promesse de l'Amérique en ayant confiance en Dieu, en unifiant nos visions et en construisant notre avenir. Je suis candidat à la présidence des Etats-Unis!", a écrit l'artiste-milliardaire de 43 ans. Il a immédiatement reçu le soutien de l'un de ses amis, l'entrepreneur Elon Musk, fondateur de Tesla et SpaceX.

Pour le reste, la candidature du rappeur originaire d'Atlanta a surtout créé la surprise. Est-ce bien sérieux? Depuis plusieurs années, le chanteur américain multiplie les frasques : il a fait la une des journaux pour ses problèmes psychiatriques, ses propos controversés sur l'esclavage et pour son soutien à Donald Trump, dans un milieu du rap qui lui est farouchement hostile. Casquette rouge sur la tête, Kanye West a d'ailleurs été reçu à la Maison-Blanche par le président américain en 2018.

Républicain ou démocrate? "Il ne représente aucun des deux camps[...] Il ne veut pas qu'on lui dise ce qu'il devrait être", expliquait sa femme Kim Kardashian à Vogue l'an dernier. A quatre mois du scrutin, le rappeur peut encore techniquement présenter sa candidature en tant qu'indépendant, même si la date limite pour le faire est passée dans certains Etats majeurs comme le Texas et New York. Au vu de sa popularité et de sa notoriété, une candidature pourrait pourtant avoir un impact sur le face-à-face Trump-Biden. A moins que ce ne soit qu'une blague.

NOS ARTICLES QUI VONT VOUS SURPRENDRE

Maria Grazia Chiuri, directrice artistique de Dior : "On peut être féministe et jouer à la poupée"

Lire la suite

Charlize Theron au JDD : "Je comprends et je valide complètement le geste d'Adèle Haenel aux César"

Lire la suite


NOUVEAU ! 
Découvrez notre offre d'abonnement, gratuite pendant 2 mois
  • Le Journal du Dimanche , le week-end, votre journal à lire et télécharger en version numérique dès le samedi soir à 23h45
  • Le Journal de Demain, chaque soir, du lundi au samedi, l'actualité du lendemain ... avant tout le monde
  • Bon Dimanche, le mercredi, La sélection exclusive de la rédaction pour organiser votre week-end
  • Bon Dimanche à Paris, le vendredi, votre week-end à Paris et en Île-de-France
  • Lejdd.fr en illimité, 100% des articles premium disponibles
Je m'abonne
0€ pendant 2 mois, puis 6,90€/mois


ON RESTE EN CONTACT ? 

Si vous ne souhaitez plus recevoir ce type d'e-mails, veuillez vous désabonner ici


En application des dispositions de la loi nº 78-17 du 6 janvier 1978 dite « Informatique et Libertés » modifiée, toute personne physique dispose des droits d'accès, de rectification, d'opposition et de suppression des données la concernant. L'exercice de ces droits peut s'effectuer à tout moment par la voie postale à l'adresse suivante : Le Journal du Dimanche - 2 rue des Cévennes 75015 Paris

>