Online shopping for the latest electronics, fashion, phone accessories, computer electronics, toys, home&garden, home appliances, tools, home improvement and more.

FIVE_BUCKS_ALI

HELP_BUTTON

ALIepnDYNAMIX

HOLLOWEEN

Un 14-Juillet particulier

L'allocution de Macron, l'irritation des soignants, la provocation d'Erdogan.
JE M'ABONNE


Bonjour 👋 !

Nous sommes le mardi 14 juillet et voici votre newsletter du matin. Avant toute chose, bonne fête nationale à tous 🎆 Profitez bien de cette fin de week-end prolongé et ensoleillé. N'hésitez pas à nous faire part de vos remarques ici. Commençons tout de suite avec les infos du jour.


Anticiper

LES INFOS DU JOUR
Macron va parler aux Français, les soignants manifestent dans la rue, la nièce de Trump sort un livre attendu

Le chef de l'Etat, ici le 16 avril 2019, sera interviewé tout à l'heure, à partir de 13h10. (AFP)

1. Emmanuel Macron renoue avec une tradition qu'il avait abandonnée : l'interview du chef de l'Etat du 14-Juillet. Le Président reviendra sur la crise sanitaire et ses conséquences, à l'heure où certains s'inquiètent d'une possible deuxième vague de Covid-19, mais aussi sur le plan de relance économique.

2. Plusieurs syndicats et collectifs de soignants manifestent aujourd'hui contre les accords du "Ségur de la santé" signés hier. "Personne ne doit douter qu'il s'agit d'un moment historique pour notre système de santé", a pourtant assuré le Premier ministre, Jean Castex.

3. La Maison-Blanche a qualifié le livre de "mensonger", le clan Trump a tenté de bloquer sa sortie : finalement, l'ouvrage de Mary Trump, la nièce du président américain,  sort en avance, ce mardi. Cette psychologue de profession affirme notamment que Donald Trump a appris "à mentir pour se mettre en valeur" aux yeux de son père, et qu'il a acquis des "comportements tordus" dans un climat familial de "convoitise, trahisons et tensions fratricides".

L'ACTU À VENIR

Sarah Amiri envoie le monde arabe vers Mars

Lire la suite

Laurent Blanc, enfin l'heure du retour?

Lire la suite


Expliquer

NOTRE TOPO D'ACTU
Sainte-Sophie transformée en mosquée à Istanbul : pourquoi cela crée des tensions à l'échelle internationale

Vendredi, des musulmans priant devant Sainte-Sophie après la décision judiciaire. (Reuters)

Sainte-Sophie perd son statut de musée et devient une mosquée. C'est la fin d'un long processus politique et juridique engagé par le gouvernement islamo-conservateur du président turc Recep Tayyip Erdogan. Vendredi, le Conseil d'Etat turc, la plus haute juridiction administrative du pays, a accédé à la requête de plusieurs associations en annulant une décision gouvernementale datant de 1934 conférant à Sainte-Sophie d'Istanbul le statut de musée. Dans la foulée, Erdogan a annoncé l'ouverture de la désormais mosquée aux prières.

Une transformation qui sert les intérêts d'Erdogan. Cette décision, voulue par Erdogan, envoie un signal très fort aux nostalgiques de l'Empire ottoman et surtout aux milieux islamo-nationalistes qui réclament depuis des années la fermeture du musée. Ce qui devrait permettre au président turc de remobiliser sa base électorale dans une période de crise économique profonde. C'est aussi un moyen pour lui de diviser un peu plus l'opposition qui est partagée dans ce dossier.

Une affaire qui dépasse le seul sort de Sainte-Sophie. Tout au long du week-end, une partie de la communauté internationale a dénoncé la décision de vendredi. Plusieurs pays, notamment la Russie et la Grèce, qui suivent de près le sort du patrimoine byzantin en Turquie, ainsi que les Etats-Unis et la France, ont notamment mis en garde Ankara contre la transformation de Sainte-Sophie. A Rome, le pape François s'est dit dimanche "très affligé", tandis qu'à Moscou, la très puissante Eglise orthodoxe russe a regretté que "l'inquiétude de millions de chrétiens n'ait pas été entendue". Mais, au-delà de l'aspect religieux du dossier, c'est aussi une décision très politique dans un contexte de vives tensions entre Ankara et l'Union européenne. Cette dernière dénonce des forages gaziers turcs controversés en Méditerranée orientale, tandis que l'intervention turque en Libye, en soutien au gouvernement de Tripoli, suscite des passes d'armes avec la France.


👉 Si vous voulez tout comprendre à ce sujet, cliquez ici.

NOS ARTICLES POUR DÉCRYPTER ET MIEUX COMPRENDRE

Covid-19 : "Plusieurs indicateurs épidémiologiques sont passés, ces derniers jours, du vert à l'orange"

Lire la suite

La mer de Chine va-t-elle servir de décor à la présidentielle américaine?

Lire la suite


Surprendre

NOTRE INFO EN PLUS
Feux d'artifice : les 3 astuces des maires pour maintenir les spectacles

Cette année, vous ne pourrez pas approcher la Tour Eiffel. (AFP)

Dans le contexte post-confinement, organiser un feu d'artifice pour le 14-Juillet est devenu risqué. De nombreuses communes ont préféré l'annulation quand ce ne sont pas les préfectures qui ont prononcé l'interdiction. Ceux qui ont maintenu le spectacle ont souvent dû innover.

1. Prendre de la hauteur pour éviter des rassemblements en un seul endroit. De nombreux artificiers ont proposé de lancer leurs fusées d'un lieu en hauteur visible depuis un maximum de points de vue. C'est le cas de Nancy, où trois feux y seront tirés depuis des endroits différents. Autre exemple, Bagnères-de-Luchon (Haute-Garonne), sans doute championne toutes catégories. La commune va lancer son feu d'artifice depuis Superbagnères, la grande station de ski des Pyrénées qui surplombe la ville, à 1.800 mètres d'altitude. Le spectacle devrait être visible à 20 km à la ronde.

2. Limiter le nombre de spectateurs. Ailleurs, comme à Levallois-Perret (Hauts-de-Seine) ou à La Bourboule (Puy-de-Dôme), les manifestations ont été maintenues dans les lieux prévus, mais avec une jauge très restreinte. Il fallait souvent réserver plusieurs jours à l'avance.

3. Retransmettre le show à la télé. A Paris, le traditionnel spectacle de la Tour Eiffel a été maintenu, mais un très large périmètre autour du monument va être interdit au public. Comme l'a expliqué la mairie de Paris, le feu d'artifice a été conçu "pour faire la fête devant sa télé", puisqu'il sera retransmis comme chaque année sur France 2. La mairie de Thionville (Moselle) a décidé d'aller encore plus loin puisqu'elle retransmettra sur sa chaîne YouTube (Thionville TV) un feu d'artifice virtuel.

👉 Lire aussi - 14-Juillet : voici pourquoi les célébrations à Paris seront inédites cette année

NOS ARTICLES QUI VONT VOUS SURPRENDRE

Pour le 14 juillet, Apple se met au bleu blanc rouge

Lire la suite

Clément Miserez, producteur écartelé entre deux films

Lire la suite


NOUVEAU ! 
Découvrez notre offre d'abonnement, gratuite pendant 2 mois
  • Le Journal du Dimanche , le week-end, votre journal à lire et télécharger en version numérique dès le samedi soir à 23h45
  • Le Journal de Demain, chaque soir, du lundi au samedi, l'actualité du lendemain ... avant tout le monde
  • Bon Dimanche, le mercredi, La sélection exclusive de la rédaction pour organiser votre week-end
  • Bon Dimanche à Paris, le vendredi, votre week-end à Paris et en Île-de-France
  • Lejdd.fr en illimité, 100% des articles premium disponibles
Je m'abonne
0€ pendant 2 mois, puis 6,90€/mois


ON RESTE EN CONTACT ? 

Si vous ne souhaitez plus recevoir ce type d'e-mails, veuillez vous désabonner ici


En application des dispositions de la loi nº 78-17 du 6 janvier 1978 dite « Informatique et Libertés » modifiée, toute personne physique dispose des droits d'accès, de rectification, d'opposition et de suppression des données la concernant. L'exercice de ces droits peut s'effectuer à tout moment par la voie postale à l'adresse suivante : Le Journal du Dimanche - 2 rue des Cévennes 75015 Paris

>